Enter your keyword

Prolapsus Génital

Chirurgie gynécologique

Le prolapsus génital est ce qu’on appelle communément la descente d’organe. Le plancher pelvien peut être fragilisé par la distension des muscles et des ligaments du périnée suite à un accouchement, une opération chirurgicale, la ménopause. Il peut intéresser isolement ou simultanément la descente de la vessie, de l’utérus et du rectum.

Indications :

Les symptômes dépendent du degré de la descente d’organes : sensation de pesanteur, cystites à répétition, incontinence urinaire, constipation, incontinence anale, extériorisation des organes.

En fonction de l'intensité des symptômes et de la gêne fonctionnelle et sexuelle, une intervention chirurgicale peut être envisagée si la rééducation du périnée n'est pas suffisante pour corriger les désagréments.

prolapsus nice docteur zeinoun

Stade ultime du prolapsus : l’extériorisation

Modalités :

prolapsus nice docteur zeinoun
prolapsus nice docteur zeinoun

Installation coelioscopie / Installation laparotomie

L’intervention se déroule au bloc opératoire. La cure de prolapsus pourra être réalisé par voie basse ou par voie haute coelioscopique ou laparotomie. La technique utilisée varie en fonction des organes atteints et du degré du prolapsus. Par voie basse : L’intervention a lieu sous anesthésie générale mais peut-être réalisé sous rachianesthésie. Elle consiste a renforcé le plancher pelvien et fixer le fond du vagin sur les ligaments pelviens. Une hystérectomie (ablation de l’utérus) peut avoir lieu dans le même temps opératoire. La position est dite gynécologique.

Par voie coelioscopique ou laparotomie : La promontofixation a lieu sous anesthésie générale. Des bandelettes fixées entre le vagin et la vessie en avant de l’utérus et entre le rectum et le vagin en arrière vont permettre de remonter les organes en se fixant sur la base du sacrum appelée promontoire.

Signes d'alerte :

Tout évènement qui vous inquiète doit vous faire contacter votre médecin traitant ou votre chirurgien. De façon classique, une fièvre > 38,5°C à deux reprises, des saignements anormaux, ou des douleurs importantes, des vomissements, des problèmes sur les cicatrices des incisions doivent vous faire contacter un médecin.